coeur echeveau de fil a coudreAvec l’expérience, j’ai répertorié une petite liste de règles d’or que je tente de ne pas transgresser. Je les ai glanées tout au long de mes années de brodeuse ainsi qu’auprès de plusieurs brodeuses. Elles pourraient vous éviter des problèmes ou encore, de fondre en larmes devant votre broderie. Les voici :

  • Bien lire les informations de la grille. Elles sont simples, mais combien importantes ! Les dimensions de la broderie sont bien indiquées sur la fiche ainsi que la toile suggérée ; n’allez surtout pas juger à l’œil que votre toile soit suffisamment grande pour le motif de la broderie. Le nombre de points au pouce/cm de votre toile peut influencer la dimension de la toile nécessaire pour la broderie. De même, si vous décidez de broder en 1/1 au lieu de 2/2, la dimension de votre toile variera. J’ai vu plus d’une brodeuse faire cette erreur et arriver à la fin de leur travail et ne pas pouvoir terminer la broderie, faute d’espace.
  • Les fils, ah ces chers fils ! Ils sont si beaux et si gorgés de teinture. Il est préférable de les rincer avant de les utiliser, surtout les grands teints de rouge, mauve, bleu et vert. Ils peuvent teinter votre toile ! Si vous devez défaire des points ou lorsque vous laverez votre toile, le surplus de teinture se déposera sur votre travail.
  • Toujours faire une copie de la grille. Pourquoi ? D’un, vous pourrez agrandir les motifs et avoir ainsi une meilleure lecture des symboles. De deux, si vous êtes comme moi et que vous raturez les symboles que vous avez brodés, vous aurez toujours votre copie originale. Mais de grâce, ne faites pas de copie de la grille pour l’offrir à une autre brodeuse, vous nuiriez ainsi au gagne-pain des designers et des distributeurs.
  • Et puis, quand est-il de la propreté de votre toile ? Afin d’éviter des situations malencontreuses, je n’utilise pas de surligneur pour raturer les symboles sur ma grille. J’ai déjà eu la malchance de laisser tomber mon surligneur ouvert sur ma toile ! Pas besoin de vous dire que mon travail était fichu. Alors maintenant, je me sers de crayons pousse-mine 7 mm avec des mines de couleurs. De plus, je peux effacer sur ma grille si je me trompe et que je dois reprendre des points. Vous connaissez sûrement les points de Pénélope ! De plus, j’éloigne toujours ma broderie de moi lorsque je bois un breuvage, un accident est si vite arrivé.
  • Outre la propreté de la toile, il y a aussi son entreposage. Je ne laisse jamais d’aiguilles sur ma toile. Et puis dès que j’arrête de broder, j’enlève ma broderie du cerceau. J’essaye aussi de ne pas plier ma toile, car les plis sont parfois très difficiles à faire disparaître au pressage. J’aime bien rouler mes toiles sur des tubes de piscine recoupés. Toutes mes broderies en attente de montage sont rangées de cette façon.

Voilà, c’étaient mes petites règles d’or. Et vous, avez-vous les vôtres ?

dragonfly