J’adore broder ! Jouer avec les fils et les toiles, imaginer un motif et le créer… Pour optimiser mes projets et m’assurer d’un résultat satisfaisant, je travaille toujours avec des matériaux de qualité. Pourquoi passer tant d’heures à coucher les fils sur une toile, si l’effet final n’est pas celui que nous désirons ?

Sur un cadrage habituel, nous devons porter une attention particulière à la tension lors de la mise en place du tissu/canevas, afin d’obtenir l’effet tambour. Et puis, nous devons parfois défaire le montage du tissu/canevas qui s’est étiré et qui ne procure plus une tension optimale pour broder, le recentrer et agrafer de nouveau notre toile. Après avoir essayé les barres de tension (retrouvées en grande surface) pour un travail de broderie sur canevas, j’ai été déçue et j’ai cherché un produit de qualité supérieure.

Mes recherches m’ont amené sur le blogue de Mary Corbett (un blogue de référence pour les brodeuses novices et expérimentées).

vue-des-coins

Système de tension, extrémité de chaque barre

Mme Corbett recommande les barres « Evertite Stitchery Frame ».

Voici les caractéristiques de ces fameuses barres. Premièrement, la finition du bois est réussie. Les arêtes des barres sont un peu arrondies et douces au toucher. Un trait indique le centre de chacune d’elle, ce qui facilite la pose du tissu/canevas. La plus grande particularité des barres « Evertite Stitchery Frame » est le système de vis qui se modifie (d’où le nom Evertite : toujours tendu) offrant ainsi la possibilité d’augmenter ou diminuer la tension du tissu/canevas tout au long du travail. À chaque extrémité des barres, une petite vis est insérée et permet de régler la tension du cadrage avec une clé et par le fait même, celle du tissu/canevas.

Donc, à la mise en place de la toile, on installe une punaise au centre de chaque barre. Ensuite, on poursuit en ajoutant une punaise de chaque bord de la première. En résumé, on n’agrafe pas un côté au complet, mais une punaise à la fois par côté. Bon, j’espère que c’est clair pour vous. Cela dit, c’est la même méthode, peu importe le genre de cadrage. Par contre, aucune punaise ne doit se trouver dans les coins du cadrage. Une fois les punaises insérées, l’ajustement de la tension du tissu/canevas s’effectue. Comme pour l’installation des punaises, la tension doit être modifiée un peu à la fois, de chaque côté.

ajustement-tensoin-vue-2-cotes

Ajustement de la tension à l’aide de la clé

La clé est insérée dans chacun des orifices puis tournée de 2-3 tours. Après avoir ajusté chaque vis, on poursuit jusqu’à ce que la tension désirée soit obtenue. Il est important de ne pas trop serrer les vis, afin de garder les coins du cadrage avec des angles de 90 degrés.

Curieuse de nature et obsédée par les articles de broderie, j’ai commandé un ensemble de barres et une clé pour tester le produit. Je suis comblée ! L’essayer c’est l’adopter !

Comme une image vaut mille mots, j’ai pris des photos de mon canevas, une première qui montre ma toile manquant un peu de tension et une deuxième avec un travail bien tendu. La différence se fait sentir lorsque l’on brode et les points sont plus réguliers.

cadre-sans-tension

Toile sans tension                           

cadre-avec-tension-ajustee

Toile avec tension

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, ce produit est plus onéreux qu’un cadrage régulier. Les barres se vendent par paire et de nombreuses longueurs sont offertes (4 po à 30 po). Il est donc possible de choisir les dimensions de notre cadrage et de l’adapter à nos besoins, soit en forme de carré ou de rectangle. Je crois bien avoir découvert un accessoire qui changera ma façon de broder certaines broderies et me permettra de délaisser un peu mon cerceau pour un cadrage que je peux installer sur mon support à broder.